showcart

Se connecter

Lost Password Forgot Username Register
Au sommaire du 147 Imprimer

 Enfin le printemps !

 

Les grues, les petits oiseaux, lerenouveau... A l'image de votre magazine, LaBouinotte, qui continue de grandir et se transforme. Vous la trouverez unpeu changée, elle a profité de l'hiver pour évoluer sur la forme et vousproposer une lecture toujours plus facile et on l'espère, agréable. Mais dansle fond, rien ne change.

 

Dans le fond, ce qu'on aime, cesont les belles histoires. Les aventures humaines qui page après page donnentenvie de se réjouir. Ou comment quelques utopistes ont sauvé de la ferraille etrapatrié à Vierzon une « berrichonne » à l'abandon, une péniche rescapéedu Canal de Berry qui servira, dans les années à venir, sa réhabilitation. Oucomment une famille, aux rênes de la Graineterie Bertrand à Buzançais depuis1961, fait battre, avec une humanité en voie de disparition, le cœur du monderural !

 

Dans le fond, le monde ruralchange. A Argenton, à Nohant-en-Graçay, nos deux destinations printanières, onrelève avec panache et imagination les défis posés par un exode qui n'en finitplus. En Sologne, et même en Brenne se négocient âprement les droits despromeneurs et de la faune sauvage, de chaque côté de grillages qui semultiplient et auxquels La Bouinotteconsacre ce trimestre son dossier. Parce que la campagne, à l'heure desmétropoles qui avalent tout, c'est encore la liberté.

 

Elleséduisait déjà, il y a 100 ans, Roger Martin du Gard : à Sancergues,dans le Cher, il avait trouvé la paix nécessaire à l'écriture d'une œuvre quisera couronnée en 1937 d'un Prix Nobel de littérature. C'est une histoireextraordinaire et méconnue, au menu de cette jolie Bouinotte de printemps...

 

Bonnelecture

 

 

couverture 147

S'inscrire à la lettre info
--------------------------------------------